AZIZI OUMKALTOUM ECRIT : LES INFIRMIERS : UNE VOIX POLITIQUE

Adminآخر تحديث : الأحد 19 مايو 2019 - 11:09 مساءً
AZIZI OUMKALTOUM ECRIT : LES INFIRMIERS : UNE VOIX POLITIQUE

De part leurs nombre et leur savoir collectif, les infirmiers représententune puissante force de changement ,ils sont en face de plusieurs enjeux professionnels qui incitent à réfléchir aux défis où il serait important d’investir des efforts.

Il est primordial de bien jouer nos cartes spécialement à ce moment –ci de notre évolution car une mauvaise décision pourrait bien nuire à notre profession étant donné les risques de déprofessionnalisation inhérents à certaines orientations .

En effet, les soins infirmiers doivent être visibles pour assurer leur futur ,la visibilité par la capacité d’exercer une influence politique dans le secteur de la santé (Dallaire ,2012) .Cette visibilité a été assuré depuis longtemps par les cadres infirmiers eux même ,suite à leur engagement politique et leur engagement envers la profession (Sullivan,2004) .

La politique peut ouvrir la voie à un véritable changement, un changement pertinent ,pour lequel les soins seront en mesure d’être imputables permettant de laisser la place aux soins infirmiers notamment dans la pratique avancée ,rendre visible la contribution des soins sera possible lorsque les infirmiers auront un discours politique sur la contribution des soins au bien être de la population et au système de santé .parce que les infirmiers sont de grands influenceurs de la société .

Au Maroc, l’absence d’un outil officiel d’analyse et d’intervention concret concernant la profession infirmière pèse lourd sur la capacité de son épanouissement et le pouvoir des infirmiers de défendre leurs intérêts ,d’exercer le leadership infirmier  en passant par une vraie compréhension des enjeux politiques en santé .

 Un outil concret d’analyse et d’intervention  devient par conséquent un levier pour influencer différents dossiers en santé (Roch et al,2004) .

  •   .   Notions d’actions politique (trois dimensions )

-La politique (politics ) :consiste à travailler à l’intérieur de processus ,électoraux ou autres

-les politiques (policies ou policy ) :réfère aux règles de fonctionnement qu’édictent les gouvernements ,établissements ,etc

-le politique (political) :réfère aux enjeux de pouvoir entendus dans un sens large,ces enjeux affectent de manière incontournable l’organisation de la vie en société

Au Canada ,l’association des infirmières et des infirmiers du Canada (AIIC) constitue la voix professionnelle des infirmiers( plus de 270000 infirmiers autorisés ) et joue un rôle dans l’élaboration des politiques et des modèles de soins qui visent à améliorer la santé de la population ,en Mai 2011,cette association a créé une commission d’experts indépendante qui est composé de chefs de file dans les domaines des sciences infirmières ,de la médecine, des affaires ,du droit ,de l’enseignement, de l’économie et de la politique en soins de santé , cette commission mène aussi tout au long de l’année des travaux de recherche et des sondages d’opinion pour participer avec les autres décideurs intervenants à l’élaboration des politiques de santé visant la promotion de la profession infirmière et la satisfaction des besoins de la population canadienne en partant de son vécu réel.

Les infirmiers canadiens sont les portes paroles défenseurs des citoyens canadiennes et des canadiens en partenariat avec d’autres professionnels ,de ce fait ,ils sont les champions d’excellence dans les soins et les prestations dans tous les milieux cliniques en particulier pour les soins primaires et la prévention ,selon les commissaires de l’association des infirmiers canadiens ,il est indispensable d’insuffler dans tout le système de santé un esprit de compassion ,d’humanisme et de proximité qui nous le savons,a un pouvoir guérisseur et que les canadiens et les canadiennes réclament .

La pratique infirmière ,les réformes de la santé le politique et l’organisation des soins et des services se trouvent en interrelation et ne doivent pas être loin du contexte réel de la population ,aujourd’hui ,les canadiens vivent plus longtemps et développent davantage des troubles et des maladies chroniques tels que l’obésité, le diabète et les cardiopathies (4 ,7 Millions de canadiens ont 65 ans et plus et 1,2 millions d’entre eux ont plus de 80 ans ,la politique sanitaire canadienne vise actuellement l’ensemble des déterminants de la santé et témoignent d’intégrer une approche écologique dans la pratique professionnelle des infirmiers ,cette approche globale et contemporaine pose divers défis notamment celui d’associer la sphère politique à l’intervention pour une transformation de l’environnement et une amélioration de la santé collective.

D’un autre côté ,le système de santé évolue de façon à répondre aux priorités nationales de santé et il le fait dans un contexte mondial ce qui pose de nouveaux défis pour la prochaine décennie ,notamment pour la profession infirmière. En2020,au Canada ,on estime que 75 % des infirmiers travailleront dans la communauté et que seulement le quart d’entre elles œuvreront dans les milieux hospitaliers alors que la situation a été inverse en 2000 (Association des infirmières et des infirmiers du Canada ,2006) .

En effet, la santé dans le monde fait l’objet d’une attention sans précédent (AIIC ,2009 ;OMS ,2008) ,plusieurs pays y compris le Maroc ,tendent vers les objectifsde soins de santé primaires pour créer une unité d’action en faveur des soins universels et complets ,ainsi cette tendance vers cette catégorie de soins (les soins de santé primaires) constitue une réponse aux défis sanitaires d’un monde en évolution  rapide .Quel que soit le pays ,l’Organisation mondiale de la santé (OMS,2008) sollicite la participation active des principaux acteurs de la santé afin de remodeler le leadership pour la santé autour d’un pouvoir politique plus efficace fondée sur les principes d’équité et de justice social .

Les pionniers et les théoriciens en sciences infirmières à travers le monde et spécialement aux Etats unis, et auCanada ont rappelé le rôle social des infirmiers et se sont eux même engagés dans le politique pour faire changer des conditions de vie ou de soins,.Florence Nightingale fut la première à mettre au jour des conditions de soins inacceptables et à obtenir des changements positifs pour les patients et pour la santé de la population ,Handerson a influencé les soins dans plusieurs pays en proposant de les centrer sur le recouvrement de l’indépendance dans la satisfaction des besoins ,changeant du coup le rapport soignant soigné .De son coté ,Leinenger a été proposé pour l’obtention d’un prix Nobel de la paix tant pour ses travaux sur l’importance de prendre en compte la culture dans le soin pour avoir un impact positif pour les communautés ,par ailleurs le mode sociopolitique est un mode émancipatoire pour le développement et l’utilisation du savoir infirmier pour faire ressortir les actions politiques des cadres infirmiers .

Comme aux Etats unis et au Canada, l’Allemagne n’est pas loin d’être une référence mondiale incontestable du renouveau concernant la profession infirmière sur tous les plans ,spécialement celui de la dite pratique avancée et la révolution technologique qui a marqué le système de santé allemand à l’instar des autres secteurs .

Avec une population vieillissante, l’Allemagnemanque cruellement de main d’œuvre en particulier pour travailler dans le secteur de la santé ,hôpitaux ,cliniques ,maisons de retraite et structure de soins. Heureusecoïncidence, les agences de recrutement disposent d’un vivier d’infirmiers venant de l’Est et du sud de l’Europe,la confédération syndicale allemande DGB (DeutcherGewerkschaftsbund) dans le cadre du projet européen d’aide aux travailleurs accompagne ces infirmiers embauchés .

L’Allemagne, nouvel Eldorado des infirmiers ?

Certes, les services de santé publique et privés d’Allemagne sont confrontés à une pénurie aigue de (Certifiednurses), les syndicats professionnels allemands estiment qu’il y aura 414000 postes vacants en 2030,en 2011,27000 infirmiers formés à l’étranger exerçaient en Allemagne, les nationalités les plus représentées sont les Turques, les Croates et les Polonais .

Le rapport de l’OMS (1997), souligne la place fondamentale occupée par les infirmiers dans le système de soins ,et ce, dans tous les pays d’Europe,de fait ,la question se pose de l’adéquation de cette profession aux mutations politiques liées ,des exemples issus d’Allemagne permettent d’illustrer les deux moteurs de la transformation de la profession :l’évolution des systèmes de santé et la valorisation professionnelle .Dans une grande majorité des pays ,l’OMS constate une tendance à une meilleure représentation de la profession dans les instances décisionnels ,en outre ,certains pays ,ont créé au sein du ministère de la santé ,soit un bureau des affaires infirmières (Royaume Uni) soit un poste de directeur infirmier (Suède ) .La représentation en Allemagne est régional, il y existe un poste de conseiller régional en soins infirmiers dans chaque direction ,plus fondamentalement ,c’est la reconnaissance d’une autonomie professionnelle que les infirmiers revendiquent ,l’autorégulation de la profession traduite par l’existence des codes éthiques ,une définition des guides de bonnes pratiques ,un autre élément de valorisation d’une profession est bien sur son niveau de salaire pendant sa formation, l’étudiant  infirmier  reçoit entre 1040 à 1200 euros par mois et gagne 2500 euros après son recrutement (source ;Eurostat septembre 2018) ,l’enjeu des transformations évoquées est certainement le réagencement des métiers ,rôles entre les médecins ,les infirmiers et les aides soignants ,loin d’être stabilisé, ce processus mériterait d’être étudié de manière spécifique et approfondie .

Nous avons déjà cité au début ,l’essor scientifique et technologique que connait la profession infirmière en Allemagne et qui peut pallier dans le futur au manque des ressources humaines mais sans pouvoir remplacer les différentes valeurs d’empathie ,de compassion et de respect qui doivent accompagner les pratiques infirmières ,soit à travers le développement et l’investissement en génie biomédicale ou l’ouverture de plusieurs masters scientifiques en sciences infirmières (master en ostéopathie, master en santé mentale, master en psychothérapie …) ,la fédération allemande enregistre un progrès scientifique rapide dans le cadre de la discipline infirmière .

Les infirmiers là-bas sont des chefs de file et des inventeurs de la technologie et ils ont rapidement adopté celles qui améliorent le sort des patients ,tant pour les diagnostics que pour les traitements, les dirigeants du système de santé exigent que ces technologies fassent partie de l’équipement essentiel, la technologie ne remplacera jamais des soins compatissants ,elle peut cependant libérer des ressources humaines pour que les soins de santé soient plus humains ,le personnel de santé aura pour défi d’exploiter la technologie dans l’exercice de ses fonctions pour se concentrer sur les liens interpersonnels ,échanger des connaissances ,prêter main forte ,apaiser les peurs et participer au développement personnel des malades en vivant des expériences de santé .

Retournons à l’espace francophone encore une fois ,à travers le Canada ,Susan Kerouac ça vous dit quelque chose ?

Ici ,la pensée infirmière ,ici la référence officielle de tous les infirmiers amoureux de leur profession ,qui veulent assurer un meilleur exercice du métier ,de façon moderne ,planifiée ,articulée sur une philosophie renouvelable et une vision holiste des soins infirmiers ,englobant les champs de développement de la discipline infirmière (la pratique ,la formation des étudiants , la gestion ,la recherche ) couronnée d’une politique souple ,adéquate et qui répond aux exigences de la population .

La pensée infirmière se démarque par le caractère francophone des écrits et des exemples ,permettant aux infirmiers de la francophonie d’avoir accès à une littérature ancrée dans des situations vécues réellement , à travers des courants ,des paradigmes et des écoles différentes touchant les dimensions innombrables du malade qui est le centre d’intérêt de la profession infirmière et facilitant le développement des compétences du corps infirmier en lui ouvrant l’occasion de ‘penser’ ,puis agir et par conséquent construire son identité professionnelle ,sa confiance en soi ,son respect pour sa mission humaniste en premier lieu …

Le secrétariat international des infirmières et des infirmiers de l’espace francophone( SIDIIEF) joue un rôle facilitateur pour le développement du leadership infirmier  à travers un réseau de communication mondial ,son suivi ,ses correspondances ,ses congrès ,ses propositions aux hautes instances mondiales ne peut que constituer une occasion pour le partage des connaissances professionnelles et des expériences en matière de leadership infirmier ,à noter que le dernier congrès de cet organisme universel ( septième congrès ) a eu lieu en France à Bordeaux du 3 au 6 juin 2018,faisant une réunion de 2000 infirmiers ,sage-femme ,médecins et professionnels de santé de la francophonie ,avec une programmation riche et tournée vers les grands enjeux politique de l’heure ,les participants venant d’une trentaine de pays, sont venus chercher un contenu de pointe et échanger avec leurs collègues internationaux dans un environnement démontrant le dynamisme et l’esprit d’initiative qui prévalent dans l’espace infirmier francophone y compris notre pays :Le Maroc .

D’ailleurs, l’accentuation du degré des protestations des professionnels infirmiers avec leurs différentes catégories reflète une situation qui « laisse à désirer …. » ,qui malgré certaines améliorations notamment celle du renouveau pédagogique ( la mise en place du système LMD ) ,une situation qui présente plusieurs imperfections .

Une profession à caractère social au cœur des énormes défis et qui est exercé sans un statut clair et précis ne peut qu’entrainer une démotivation et un désengagement du personnel avec des conséquences néfastes sur la productivité et l’engagement politique des différents acteurs et intervenants. « Les infirmiers coordonnent souvent les soins et constituent des précieux collaborateurs pour la planification et l’allocation des ressources (conseil international des infirmiers ,2008), parconséquent, une dévalorisation des ressources humaines infirmières est une exclusion d’une ressource chère qui ne mérite pas cette « détresse morale » ….

Aussi, comparativement au Québec, les structures inhérentes des conseils des infirmières et des infirmiers au sein des établissements de santé au Maroc, ne favorise pas vraiment la participation des professionnels infirmiers des milieux de pratique aux prises des décisions (CII ,2008) ,anarchie ,chevauchement des taches ,absence d’une vision claire ,mauvaise image de marque de l’infirmier au sein de la société marocaine ,faiblesse de l’adhésion syndicale ,une force de proposition insatisfaisante des associations ,  défaillance dans le cursus de formation des futurs infirmiers ,absence de l’ordre des infirmiers ,tels sont les principaux facteurs parmi d’autres qui entravent tout pas vers l’épanouissement de la profession infirmière au Maroc ….

Nous nous pouvons pas parler d’une politique, despolitiques, ou du politique en relation avec la science infirmière dans ces conditions actuelles, une chose qui fait mal au cœur vraiment mais qui ne doit pas décourager les personnes qui s’intéressent à l’avenir de cette profession ,quelles sont alors les principales stratégies pour sortir de cet état de déstabilisation qui a duré dans le temps et dans l’espace ?

  •  Adoption d’une philosophie nationale en sciences infirmières partant du contexte marocain et tirant profit des expériences des pays leaders dans le domaine
  •  Augmentation du niveau d’engagement envers le citoyen
  • Partage du pouvoir, décentralisation du pouvoir
  • Planification des activités et des interventions (vision claire, rationalisation des ressources)
  • Etablissement d’un consensus sur les connaissances scientifiques, lascolarité, les compétences que devront posséder les infirmiers marocains
  • Mise en place des modèles de financement et des structures de soutien pour déployer le personnel infirmier
  • Modernisation des cadres de réglementation qui permettent d’élargir le champ de la pratique infirmière notamment par une plus grande autonomie décisionnelle
  • Réconciliation de l’infirmier marocain avec son système de santé ….

Le moment est venu d’opter pour l’action plutôt que pour la réflexion ,afin d’exercer une véritable influence dans son environnement.

Mobilisons le pouvoir d’influence infirmier en santé !

Azizi Oum kaltoum

Enseignante infirmière ou infirmière faisant fonction d’enseignement …

رابط مختصر
2019-05-19
أترك تعليقك
0 تعليق
*الاسم
*البريد الالكترونى
الحقول المطلوبة*

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة جريدة حدث بريس الإخبارية الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.

Admin